nom marque

5 Secrets Pour Trouver Son Nom de Marque Idéal

Ça y est, vous avez trouvé l’idée ingénieuse, et à présent vous devez trouver un nom pour votre marque ? Il faut dire que la détermination d’un nom peut paraitre simple, mais peut aussi se présenter comme une première problématique pour les entrepreneurs. Pour être efficace, la perfection serait d’avoir un nom original, percutant et qui reflète parfaitement l’image de l’entreprise. Vous l’aurez compris, ce n’est pas un choix anodin. Le nom de la marque vous suivra partout et tout le temps. Et surtout, il participera grandement au développement de la notoriété de votre entreprise. Il est également important de protéger sa marque.

Qu’est-ce que le naming ?

Dans le contexte marketing, le naming se définit comme une activité d’expertise qui consiste à créer le nom d’une marque à travers laquelle une entité pourra assurer sa communication, notamment en matière de stratégie commerciale.

Les grandes règles du naming de marque

Vu la complexité de la tâche, vous devez d’abord prendre le temps de réfléchir, et faire en sorte que le nom puisse séduire le public en 3 secondes. Pour être productif en un minimum de temps, n’hésitez pas à utiliser des outils du « web participatif » afin de collecter le maximum d’idées venant de plusieurs collaborateurs.

Notez que le plus important, c’est de trouver un nom facile à mémoriser et à reconnaitre. Donc, penser bien à étudier les sonorités, la sémiologie, le symbole qui vous démarqueront. Ne vous contentez pas à ce que le nom vous convienne. Impliquez également votre entourage et vos communautés afin de connaitre leur avis : particuliers, professionnels, fournisseurs, etc.

Ensuite, lorsque vous avez trouvé le nom, pensez à vérifier que ce dernier n’a pas encore été enregistré à l’INPI par d’autres entités exerçant la même activité. De même pour le nom de domaine. Sachez qu’il est indispensable de réserver un nom de domaine pour que le site ait sa raison d’être. Vous avez les domaines en. fr, .net,. org, etc.

Les secrets de la création de marque

Secret 1 – Créer un univers pour votre marque

La création d’un univers de marque doit avoir lieu bien avant la définition du nom. D’ores et déjà, vous devez savoir qui vous êtes, votre histoire, ce que vous faites. Sur quel marché allez-vous vous introduire : régional, national ou international ? Quels sont vos avantages ? Comment allez-vous vous positionner par rapport aux concurrents ? Etc. La détermination du nom de la marque se basera effectivement sur les réponses à ces questions. C’est le moment de réunir tous les esprits créatifs ou pas pour un véritable brainstorming.

Secret 2 – Concentrez-vous sur votre Unique Selling Proposition

Vous vous êtes bien échauffé les méninges ? Vous êtes même parti un peu dans tous les sens ! Alors, il est temps de remettre le focus sur votre territoire de marque.

Il faut reconnaitre qu’à travers le futur nom de votre marque, vous ne pourrez pas tout exprimer. Vous allez devoir faire un tri, savoir ce qui est réellement important et ce qui fait véritablement votre meilleur atout vis-à-vis de la concurrence.

Pour y parvenir, commencez par déterminer votre cible, c’est-à-dire le type de public que vous souhaitez atteindre et auxquels s’adressera votre service ou produit. Quel âge ont-ils ? Quel langage parlent-ils ?

Puis, qu’en est-il de votre positionnement sur le marché ? Par exemple, si vos produits sont axés discount, vous pourrez éliminer les noms qui sonnent haut de gamme.

Secret 3 – Utiliser les bonnes techniques

S’inspirer des noms liés au concept

Jouez avec les mots, faites place à l’humour et à la touche décalée ! Exemple : « Spa Poilu » pour une société de toilettage, ou encore « Caleçons vos gouts » pour une boutique de sous-vêtements masculins. Faire du sous-entendu lié à votre concept, ou tout simplement reprendre un terme tombé aux oubliettes est d’autres astuces.

Créer un nom original en se basant sur les mots-clés

Créatifs, vous serez ! À partir des noms proches de votre concept, vous modifierez quelques syllabes tout en gardant la structure de base. Dans ce cas, les sonorités tiendront un rôle très important. Vous pouvez jouer sur l’association de deux noms comme : logiciel + intuitif = intuiciel © ou encore, jouer sur les phonétiques. Le choix d’un nom ultra simple peut être très efficace tel que l’eau de parfum « Pure Grace ».

Créer un sigle

Un concept trop complexe, une fusion d’entreprises, diverses raisons peuvent conforter le choix du sigle comme nom de marque.

Penser aux références de prestige

Là, vous avez le choix entre les noms de personnage ou de lieu célèbres et les noms historiques même ceux qui sont quasi inconnus, voire s’offrir l’image d’une célébrité. Attention, cela signifie que vous allez devoir payer l’autorisation. Certaines marques ont préféré utiliser un patronyme, généralement, celui du fondateur tel que Franck Provost, Bouygues, etc.

Reprendre des mots étrangers

Les noms étrangers attirent particulièrement une cible jeune, et cela permet d’anticiper un développement à l’international. Toutefois, pensez à vous renseigner sur la traduction pour éviter de regretter votre choix à l’avenir.

Imiter le leadeur du secteur

Sans faire du pur plagiat, essayez de reprendre ce que vous lui trouvez de mieux et mixez l’idée avec les vôtres. Prudence toutefois, car cela vous rapproche de la notion de contrefaçon, qui est répréhensible aux yeux de la loi.

Jouer sur les préfixes ou les suffixes, les chiffres…

C’est l’occasion de feuilleter le bon vieux dictionnaire ou visiter un site comme Études Littéraires. Par exemple, Ludiciel pour un concepteur de programme informatique.

Secret 4 – S’assurer de la conformité du nom

Après autant d’effort et de recherche, il se peut que vous perdiez de vue l’objectif initial. Vous devez donc procéder à une vérification afin de vous assurer que votre sélection de noms de marque est toujours liée au concept. Vous pouvez faire le test par vous-même en répondant à quelques questions comme : à quoi fait penser le nom ? La cible est-elle bien visée, et comprendra-t-elle le message ? N’est-ce pas trop décalé ? Est-ce facile à prononcer ? Etc. Et, pensez aux éventuelles évolutions lors d’une extension d’activité.

L’appellation idéale ne doit pas être composée de plus de deux mots.

Secret 5 – Déposer son nouveau nom de marque

Ça y est ! Vous avez finalement retenu 2 ou 3 noms pertinents. Il ne vous reste plus qu’à vérifier sa disponibilité soit dans la base de données de l’INPI, soit sur d’autres sites spécialisés. Ensuite, il faudra déposer la marque pour être sûr que celui-ci vous appartiendra pour de bon !

Attention, l’INPI peut refuser le nom de votre marque s’il induit en erreur les consommateurs.

Utiliser un générateur de noms de marque

Malgré ces conseils et astuces, il arrive que vous soyez tout simplement en panne d’inspiration dans votre recherche de nom de marque. Il se peut aussi qu’après de laborieuses recherches, vous appreniez que les noms que vous avez choisis ont tous déjà été utilisés. Restez zen ! Il existe un panel de générateurs de noms de marque en ligne, gratuits et rapides.

Chaque générateur a sa particularité. Si les uns comme Nomatic vous permettent de générer des noms de marque à partir d’un mot racine, les autres comme Panabee ou Generateur Marque vous aident à trouver des noms à partir de mots-clés. Encore plus puissant, LeanDomainSearch est celui qui vous propose plus d’une centaine de déclinaisons avec un mot ou une expression. On peut aussi citer TrouverUnNom ou Nomino qui propose aléatoirement un nom de marque original en fonction du nombre de syllabes souhaité.

Faites d’une pierre deux coups ! En effet, la plupart de ces outils permettent souvent d’acheter directement le nom de domaine lié à votre nouveau nom de marque.

Laisser un commentaire