Dans les deux articles précédents de cette série, nous avons vu : 

  • Ce qu’est le personal branding ;
  • Pourquoi il est important pour vous de le développer. 

La question maintenant, c’est de savoir comment vous pouvez vous y prendre pour commencer à construire votre image de marque personnelle. 

Trois ingrédients sont nécessaires pour vous construire un personal branding puissant, et c’est ce que nous allons voir dans cet article. 

Ce que vous allez apprendre 👇

Définir votre identité

Il s’agit du premier élément que vous devez connaître par coeur : quelle est votre identité ? Quelles sont vos valeurs ? Quel est le message que vous souhaitez transmettre ? Quelles sont vos compétences et votre domaine d’expertise ? 

Avant de communiquer sur vous et votre travail, il est nécessaire que vous sachiez parfaitement qui vous êtes, comment vous vous positionnez dans le marché, et ce que vous souhaitez faire véhiculer comme message. 

La définition de votre identité passe par un travail d’introspection et vous invite à vous poser une série de questions avant de vous lancer dans la construction de votre personal branding. 

Définir votre objectif

Une fois votre identité clairement établie, il sera nécessaire de vous fixer un objectif à atteindre. Que cherchez-vous à réaliser ? Toutes les personnes inspirantes, celles qui se démarquent, font preuve d’ambition et annoncent très clairement l’objectif qu’elles veulent atteindre. 

Cet objectif vous servira non seulement de boussole, qui viendra orienter vos choix et guider les actions que vous allez entreprendre dans votre carrière professionnelle, mais fera également l’objet de votre communication. Ce que cela signifie, c’est que vous allez devoir communiquer sur votre objectif pour générer de l’intérêt autour de votre histoire. 

Les personnes inspirantes sont celles qui montrent leur parcours, les obstacles qu’elles doivent affronter et les progrès qu’elles réalisent pour atteindre l’objectif qu’elles se sont fixé publiquement. 

Ainsi, le deuxième ingrédient nécessaire à l’élaboration de votre personal branding sera un objectif clairement défini, qui guidera vos choix, et sur lequel vous communiquerez ouvertement : vos obstacles, vos réussites, et vos progrès dans le voyage que vous êtes en train de réaliser. 

Définir votre style de communication

Le troisième et dernier ingrédient que vous allez devoir définir sera votre façon de communiquer. Cette dernière devrait faire suite de façon logique à la définition de votre identité et de votre objectif. C’est à dire que votre manière de communiquer doit être cohérente et faire sens avec votre identité et l’objectif que vous cherchez à atteindre. 

Votre communication implique différents éléments : 

  • Un tone of voice
  • Un style visuel
  • Un rythme de publication 
  • Vos interactions avec les gens qui vous suivent

Au plus ces trois ingrédients seront alignés, au plus votre personal branding sera construit efficacement. 

Études de cas

On a la théorie, mais qu’en est-il en pratique ? Comment est ce que ces éléments se concrétisent ? Prenons trois études de cas.  

Ambitieux comme Sofiane Pamart

Avec plus de 30 000 abonnés sur Instagram, Sofiane Pamart est le pianiste le plus stylé du moment. Médaillé d’or du Conservatoire de Lille à 17 ans, il est aujourd’hui âgé de 28 ans et a réussi à se positionner comme une figure de référence dans son domaine.

Quels apprentissages pouvons-nous en tirer ? 

Le premier apprentissage, c’est qu’il s’est constitué une identité bien précise, à laquelle il est resté fidèle. Dans une interview donnée à Koudetat, Sofiane Pamart explique qu’il cherchait un moyen de se distinguer, une façon de sortir du lot qui lui permettrait d’augmenter ses chances de réussite. Ce moyen, il l’a trouvé en combinant ses compétences avec un domaine qui lui était familier : le piano et le rap français. 

La musique classique et le rap sont deux mondes bien différents, qui disposent tous les deux de leurs codes, de leurs institutions, et de leurs célébrités. 

En combinant ces deux mondes, Sofiane Pamart est parvenu à donner naissance à une identité bien spécifique : le pianiste du rap français. Créer cette identité, en trouvant le juste milieu entre deux domaines différents, lui a permis de se distinguer mais aussi de définir un objectif précis et une façon de communiquer pertinente, qui sont les deux autres éléments nécessaires à l’élaboration d’un personal branding puissant. 

Pour l’objectif tout d’abord, Sofiane Pamart affiche clairement son ambition de devenir le pianiste de référence du rap français, et il est en train d’y arriver. En clamant haut et fort son ambition, tout en faisant des collaborations avec des rappeurs déjà bien établis, il est parvenu à attirer l’attention des médias en plus de commencer à se constituer une communauté de fans. D’ailleurs, cet objectif est clairement affiché sur son compte Instagram, sur lequel on peut retrouver la mention “Piano King”. 

Enfin, concernant sa façon de communiquer, il suffit de jeter un oeil à son compte Instagram pour comprendre en quoi sa communication est alignée à son identité et à son objectif. Pamart parvient à combiner un style léché avec des codes issus de l’univers du rap. Ce juste milieu transmet parfaitement son ambition et son intention de dominer son industrie. 

Que pouvons-nous retenir de cette première étude de cas ? 
3 choses. 

Premièrement, la définition d’une identité bien précise, active dans une niche où vous aurez la possibilité de vous illustrer. Comme dit précédemment, Sofiane Pamart est parvenu à combiner ses compétences avec un domaine où ces dernières étaient rares : le piano dans le milieu du rap français. Un autre exemple serait Casey Neistat : un vidéaste professionnel qui a dominé le vlogging sur YouTube. 

Deuxièmement, la définition d’un objectif ambitieux qui est clairement énoncé : devenir le pianiste de référence du rap français. Il s’agit là d’un objectif qui est certes ambitieux, mais auquel il est possible de croire. Car il ne suffit pas d’énoncer un objectif grandiose pour que votre personal branding en soit renforcé. En effet, encore faut-il que ce dernier soit réaliste et atteignable, ce qui est le cas de Sofiane Pamart compte tenu du fait qu’il est sorti médaillé d’or du Conservatoire de Lille et qu’il dispose visiblement d’un attrait pour le milieu qu’il cherche à dominer. De la même manière qu’un film doit respecter certaines règles et une certaine logique pour tenir le spectateur en haleine, votre objectif doit être atteignable (tout en restant ambitieux) pour générer de l’intérêt autour de votre histoire. 

Troisièmement, pour donner naissance à un personal branding impactant, Sofiane Pamart adopte une communication parfaitement alignée à son identité et à son objectif, ce qui vient créer un tout cohérent auquel on a envie d’accrocher. 

Philanthrope comme Alexandre Mars

Notre deuxième exemple est celui d’Alexandre Mars, philanthrope, serial-entrepreneur et créateur de la fondation epic.

En 1992, alors âgé de 17 ans, il lance une première entreprise spécialisée dans l’organisation de concerts. Cela lui permet de récolter un premier capital et de fonder la société A2X, l’une des premières agences web françaises, qui sera revendue en 1998. En 2002, il met sur pied une agence de publicité et de marketing pour téléphones mobiles, Phonevalley, qui sera revendue à Publicis en 2007. Un an plus tôt, en 2006, il fonde ScrOOn, une plateforme spécialisée dans les médias sociaux, qu’il revendra à Blackberry en 2013. 

En 2014, Alexandre Mars lance la fondation à but non lucratif Epic, dont le but est de soutenir financièrement des organisations qui luttent contre les inégalités touchant l’enfance dans le domaine de l’éducation, de la santé, et de l’insertion professionnelle. 

Aujourd’hui, Epic est financée sur fonds propres à hauteur de plus de 2 millions de dollars par an, grâce aux ressources provenant de blisce/, une société de capital risque fondée par Alexandre Mars, qui a notamment investi dans Spotify et Pinterest. 

Que pouvons-nous tirer de cet exemple en termes de personal branding ?

Au niveau de l’identité tout d’abord, nous voyons qu’Alexandre Mars se définit depuis toujours en tant qu’entrepreneur. De par ses actions et ses entreprises, son identité est claire et il est facile de cerner le personnage. 

En termes d’objectifs ensuite, tout comme c’est le cas pour Sofiane Pamart, on retrouve de l’ambition à travers la fondation qu’il a créé, Epic, qui cherche à lutter contre les inégalités touchant l’enfance. Comme pour notre premier exemple, il s’agit encore une fois d’un objectif très ambitieux mais auquel il est possible de croire compte tenu de l’expérience dont Alexandre Mars dispose. De part l’ensemble des expériences entrepreneuriales qu’il a pu acquérir par le passé, le fait de vouloir lancer une fondation luttant contre les inégalités ne semble ni hors de portée ni impensable. C’est un challenge qui parvient à trouver un juste équilibre entre un objectif réalisable et un objectif ambitieux, qui est à la hauteur du personnage qui cherche à le réaliser. 

Enfin, en termes de communication, Alexandre Mars passe par trois grands canaux : 

  • Les médias traditionnels, et notamment la radio ;
  • Les prises de parole lors d’événements auxquels un grand nombre de personnes assistent ;
  • La création de son propre contenu, comme ses deux livres dénommés “La révolution du partage” et “Ose” ainsi que son podcast “Contre toute attente”.

Quand Sofiane Pamart arbore une communication qui transpire l’ambition et l’agressivité, qui est adaptée à son objectif et à son identité, Alexandre Mars adopte une communication plus intellectuelle qui lui permet de transmettre sa connaissance et de partager ses idées. 

Il n’y a pas un modèle de communication meilleur qu’un autre, mais deux modèles de communication qui sont adaptés aux objectifs et identités des deux personnages que nous venons d’analyser. 

Insolent comme Nick Kyrgios

On a déjà évoqué le monde du tennis dans cette série d’articles dédiés au personal branding, en parlant du trio Federer-Nadal-Djokovic et de leurs résultats hors normes. 

Mais le problème dans ce sport, c’est que mis à part ces trois mastodontes, peu d’acteurs parviennent à se distinguer. 

Nick Kyrgios, lui, sort du lot. Fortement critiqué pour un manque d’assiduité et une certaine insolence, le joueur australien est souvent une source de débat sur la scène tennistique. 

Contrairement à Sofiane Pamart et Alexandre Mars, nous n’allons pas nous pencher sur l’identité, l’objectif et la manière de communiquer de Nick Kyrgios pour analyser son personal branding et vous aider à vous en inspirer.  Pour ce cas d’étude, j’aimerais plutôt appuyer sur l’importance de faire les choses différemment, de ne pas rentrer dans une case prédéfinie et de ne pas avoir peur de déplaire. 

Un personal branding fort se traduit forcément par une certaine forme d’opposition. En construisant votre image, vous allez certes créer de l’engouement et de l’intérêt autour de votre histoire, mais vous allez également déplaire, et c’est normal : si vous plaisez à tout le monde, c’est que vous ne plaisez à personne. 

Nick Kyrgios est un cas d’école : beaucoup de personnes ne peuvent pas le supporter, car non habituées à voir un joueur de tennis sortir des lignes, pendant que d’autres adorent le personnage, précisément parce qu’elles savent qu’un match de ce dernier sera nécessairement intéressant et qu’il se passera forcément quelque chose. 

Bien évidemment, il y a des choses à prendre et à jeter dans le comportement de ce joueur de tennis, et il va de soi que nous ne vous invitons pas à faire preuve d’irrespect. Mais s’il y a une chose à retenir du personal branding de Nick Kyrgios, c’est bien sa capacité à faire les choses différemment, à ne pas hésiter à challenger le status quo et à questionner l’ordre établi. Exactement comme Sofiane Pamart l’a fait en prenant le piano, et en utilisant sa crédibilité acquise dans le monde de la musique classique pour percer dans le monde du rap français au lieu de rentrer dans la case du pianiste bien propre sur soi. 

Conclusion

Nous avons donc vu comment vous pouvez commencer à construire votre personal branding ainsi que trois cas pratiques dont vous pouvez vous inspirer. 

Pour rappel, les 3 éléments à maîtriser pour élaborer votre image de marque professionnelle sont : 

  • Votre identité ; 
  • Votre objectif ;
  • Votre style de communication. 

Chacun de ces trois éléments sont liés les uns aux autres, et il importe de créer un tout cohérent avec chacun d’entre eux pour réussir à construire un personal branding puissant. Votre style de communication doit être pertinent par rapport à l’identité que vous présentez. De votre identité doit découler un objectif ambitieux mais qui demeure atteignable. Enfin, votre objectif doit être clairement énoncé dans votre communication et votre audience, votre réseau, doit être parfaitement conscient de ce que vous cherchez à faire. 

Toutes les personnes inspirantes ont une identité clairement définie, un objectif ambitieux qui a été publiquement révélé, et un style de communication qui leur appartient. 

La dernière question qui reste sur la table est de savoir quels sont les outils auxquels vous pouvez faire appel pour construire votre personal branding, et c’est ce que nous allons aborder dans le dernier article de cette série. 

Pour partager cet article autour de vous 👇

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Suivez-nous sur nos réseaux pour toujours plus de contenu de 🔥

Ne ratez pas nos prochains articles!

Inscrivez-vous à notre newsletter et soyez informés de nos prochains articles.
Vous allez l’adorer. Si ce n’est pas le cas vous pouvez vous désinscrire en 1 clic.

Catégories : Marketing

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *