La charte graphique encadre l’identité visuelle à communiquer par la marque : les logos, couleurs, typographies, images et iconographie, site web, packaging…. Un travail minutieux qui peut prendre du temps mais essentiel, à l’instar des inspirations ci-dessous.

Au menu de cet article 👇

Pourquoi s'embêter à écrire une charte graphique ?

L’identité d’une marque est la manière dont celle-ci souhaite être perçue par ses clients. L’objectif est évidemment d’aligner sa perception réelle par le public (son image), sur l’identité que l’on veut créer. Pour cela, une personnalité bien établie et bien communiquée (tant en externe qu’en interne) est indispensable. De votre logo à la police de caractère utilisée, le visuel employé raconte aux clients qui vous êtes, en plus de vous différencier de la concurrence.
Exemple tiré des “guidelines” pour les partenaires de Google.

Quels bénéfices peut-on en tirer ?

La charte graphique est un document précieux dont les atouts sont :

  • La mise en application claire et précise du langage visuel de votre marque comme vous l’avez décidé et expliqué à tous.

  • La maîtrise d’une “voix” unique sur de multiples supports. La marque reste identifiable dans toutes ses déclinaisons visuelles et sur tous les supports, physiques (cartes de visite, flyers, packaging, papier à entête, merchandising…) et numériques (site internet, réseaux sociaux, vidéos, newsletters…).

  • Une mise en place plus rapide de nouvelles formes de communication grâce aux déclinaisons visuelles déjà envisagées.

  • Indirectement, le travail fourni en amont pour la construire (voir partie “par où on commence?”) permet également de mieux déterminer l’ADN de votre marque et la rendre plus forte, aussi bien en interne qu’en externe.

  • Une cohérence préservée malgré des changements de personnel ou de partenaires.

  • Moins de sollicitations du personnel ou de partenaires à chaque prise de décision graphique.
  • Exemple tiré des “guidelines” de Twitter.

    On y trouve quoi, dans cette charte graphique ?

    La charte graphique est la bible de votre communication visuelle. On y trouve donc tout ce qui la concerne, adaptée à votre produit ou service, avec toutes les précisions qui anticipent d’éventuels problèmes ou mauvaises interprétations.

    Le logo et ses déclinaisons - précis comme Spotify

    Le logo est l’élément central de votre image, fruit d’un processus de création avec l’agence. Il est donc important de préciser comment il doit s’intégrer, selon le support et l’environnement, afin d’éviter les déformations ou autre changement de couleur improvisé par un stagiaire zélé.

  • Les dimensions selon l’utilisation (digital ou print, réseaux sociaux ou papeterie, boutons ou devis…) et tailles minimales.

  • Quelle déclinaison du logo pour quel usage, avec wordmark ou non.

  • Les couleurs de logo autorisées selon la situation ou les arrière-plans (blanc, coloré, transparent, foncé…).

  • Les marges de sécurité, zones de protection et espaces à préserver.

  • L’alignement et le positionnement désirés selon les autres éléments de la page.
  • Avec un guide direct et concis, Spotify couvre l’essentiel de sa charte graphique en se focalisant sur les logos et les couleurs, avec des informations nombreuses mais précises. Notamment l’utilisation de son fameux vert selon les usages, mais aussi le placement du logo selon de multiples cas de figure. La troisième partie est consacrée aux messages à communiquer en cas de partenariat, un point indispensable dans le cas de la firme suédoise qui ne le sera pas pour une autre.

    Pour citer un autre exemple de point spécifique abordé dans un guide : WhatsApp consacre une page complète à l’orthographe correcte de son nom dans sa charte

    Les couleurs - didactique comme Cisco

    La palette de couleurs choisie crée une émotion : une couleur est toujours associée à un ressenti, c’est un trait universel. Elle doit donc être soigneusement choisie (selon le secteur d’activités, le produit ou service vendu…) mais flexible, offrant suffisamment de possibilités pour s’adapter à toutes les situations. Il convient toutefois de se limiter à 4 ou 5 couleurs pour permettre également la mémorisation.

  • Une couleur principale, des couleurs complémentaires et éventuellement d’accentuation. 

  • Les noms et numéros Pantone.

  • Les codes couleurs pour impression : CMJN.

  • Les codes couleurs numériques : RVB et HEX.

  • Quelle couleur pour quelle situation, selon l’arrière plan (de couleur, blanc, foncé…).
  • Cisco propose en ligne une charte de 23 pages consacrées à sa palette de couleurs, avec force de détails et d’exemples, en préservant un bon équilibre avec le contenu texte. On y retrouve aussi des conseils et des liens de téléchargements, ainsi que des lignes directrices en matières de retouches photo. Le tout présenté de façon aérée et rigoureuse. Un exemple d’efficacité.

    La typographie - intégral comme Foursquare

    La typographie est l’une des composantes essentielles de l’univers graphique d’une entreprise, qu’elle soit créée from scratch ou non. Comme les couleurs, elle peut être associée à un ressenti, il faut donc la choisir avec précaution et lui associer une palette de polices de caractères complémentaire (limitée là aussi, comme pour les couleurs) selon les usages, tout en assurant un confort de lecture.

  • La typographie du logo wordmark, des titres et du contenu.

  • Leurs références complètes avec couleurs, alignement et espacement.

  • Toutes les instructions nécessaires au format du contenu rédactionnel (texte, citation, formulaire, menu…)

  • Les variations envisagées selon le support de lecture (type de mobile, papier ou web…)
  • Avec une longue charte de 50 pages (qui regroupe aussi les services annexes de la marque comme Swarm et Marsbot), Foursquare détaille les lignes à suivre pour préserver son image dans les détails. La partie typographique est particulièrement soignée, avec les caractéristiques complètes, exemplifiées en totalité, selon le contenu et le support, avec les spécificités différentes pour iOS et Android.

    Quelques détails importants - pratique comme Yelp

  • Ajoutez des exemples illustrés de bon usage et de mauvais usage.

  • Précisez la marche à suivre pour les cas spécifiques à vos besoins, comme les types de surface ou les photocopies, les impressions ou les véhicules de société ou encore des traits que vous savez uniques et donc sujets à déformation.

  • Visez large : du packaging à un site internet, la cohérence reste de mise.

  • Prévoyez des versions simplifiées des logos.

  • Essayez de donner suffisamment d’indications sans atteindre un nombre indécent de pages, personne n’a le temps pour ça. Une charte graphique peut tenir en une page comme en 50 mais si la longueur est justifiée, la structure devra être efficace.
  • Yelp a mis en ligne un véritable guide très complet mais clairement structuré, richement illustré et abondamment commenté, avec un humour retenu qui donne envie de suivre les recommandations. Surtout, les exemples et contre-exemples illustrent parfaitement la marche à suivre et il est possible de télécharger directement tout le matériel nécessaire pour suivre la charte graphique. Et ça, c’est seulement pour la partie “Brand”, qui côtoie les rubriques “Color”, “Icons”, “Mobile”et “Web”, avec des lignes de code directement fournies aux développeurs. Ou comment transformer un pavé en mine d’informations.

    Les petits plus qui changent tout - maîtrisé comme Uber

  • Soyez précis et complet (selon vos besoins spécifiques) mais suffisamment flexibles. D’une part, pour ne pas bloquer les designers qui pourraient se retrouver bloqués par trop de rigidité – une charte peut par ailleurs évoluer avec les leçons tirées de la mise en pratique. D’autre part, pour permettre à votre charte graphique d’évoluer avec la marque. 

  • Pourquoi d’ailleurs ne pas opter pour un format online plutôt qu’uniquement un pdf? Elle sera sans doute plus consultée qu’en prenant la poussière sur un bureau. Vous pouvez également la décliner en une version publique et une autre interne, selon les éléments que vous souhaitez communiquer.

  • Expliquez vos choix : à chaque rubrique ou en ajoutant à la charte quelques pages de type “plateforme de marque” qui expliquent la mission, l’audience cible, les valeurs et la vision de votre marque; et le pourquoi de cette déclinaison visuelle. La charte en sera d’autant plus suivie. 

  • Si vous utilisez des photos, expliquez quel type de cliché est autorisé ou non, sous quel format (paysage, carré, portrait), les dimensions, et éventuellement les retouches ou filtres à ajouter pour assurer une plus grande cohérence. Cela permettra d’assurer une constance dans la qualité et une uniformisation du message. 

  • Si vous produisez du contenu, vous pouvez y ajouter le ton rédactionnel souhaité et le vocabulaire à privilégier.
  • On peut trouver en ligne l’impressionnante charte d’Uber. Rien n’est laissé au hasard, tout s’explique, se complète et se résume. Typographie, logo, photos, et même le ton du contenu, c’est une petite leçon à aller consulter au plus vite, au-delà même de la charte graphique.

    En résumé, la charte graphique doit comprendre :

    Par où on commence?

    La conception de la charte graphique et donc de l’identité visuelle doit s’inscrire dans une stratégie plus globale : quel est votre objectif et comment voulez-vous l’atteindre. Mission, valeurs, audience-cible, personnalité, vision, personnalité, spécificités… c’est tout ce travail en amont qui décidera de la force visuelle de votre marque. Les identités moins fortes ne peuvent pas accoucher d’un visuel fort. 

    Regardez à ce propos la conférence TEDx “Why a brand DNA is so important in a brand strategy”.

    En résumé, voici ce que vous pouvez faire dès maintenant :

    Pour définir visuellement votre marque, il faut d’abord la définir en tant que telle. Nous pouvons d’ailleurs vous aider dans ce travail en vous mettant en relation avec les meilleures agences : 

    Travaillez avec les


    A la recherche d’une agence? Sortlist dispose de la plus grande base de données d’agence au monde. Depuis la création de Sortlist il y a plus de 5 ans, nous avons analysé plus de 50.000 agences à travers le monde afin de vous faciliter la tâche. En fonction de vos besoins et votre budget notre équipe vous guide gratuitement pendant vos recherches. 

      Si vous n’avez pas encore pris le temps de vous y consacrer : 

      Sondez en externe mais aussi en interne comment est perçue votre société, parmi les cadres, les employés, et les partenaires. 

      Par la création de personas, ciblez mieux l’audience que vous voulez atteindre, pour comprendre leurs valeurs et leurs besoins. 

      Si tout va bien, vous devriez disposer de beaucoup d’informations textuelles, souvent liées aux émotions. Le défi sera de les transformer en identité forte puis en identité visuelle. Utilisez ce dont vous disposez déjà. 

      Vous pouvez également analyser la concurrence afin de savoir ce qui fera la différence. Inspirez vous des meilleurs et entourez-vous de professionnels pour établir une charte qui vous assurera tous les bénéfices que l’on peut en tirer. 

      À ce propos, le travail d’Airbnb et de WhatsApp sur leur identité et leur traduction en visuel est remarquable. Vous pouvez les consulter ici et ici.  

      Exemple tiré des “guidelines” de Airbnb, qui explique comment le logo est le résumé des priorités de la marque, qui associent des émotions plutôt que le “voyage” pour obtenir un logo mémorisable et simple, sur fond rouge/rose qui évoque des sentiments liés à l’amour et au bonheur.

      Nous espérons que cet article vous aura été utile 💯Dites-nous ce dont vous avez besoin pour construire et/ou améliorer votre charte graphique dans les commentaires 👇

      Suivez-nous sur nos réseaux pour toujours plus de contenu de 🔥

      Cet article a été rédigé par Vincent Schmitz, membre de notre équipe content marketing 🚀 

      Journaliste et copywriter, Vincent est passionné par le web, ses nouveaux usages et ses impacts. De plus, il est également actif depuis plus de quinze ans dans les médias digitaux. Pour partager cet article autour de vous 👇

      Partager sur facebook
      Facebook
      Partager sur email
      Email
      Partager sur twitter
      Twitter
      Partager sur linkedin
      LinkedIn
      Partager sur whatsapp
      WhatsApp

      Ne ratez pas nos prochains articles!

      Inscrivez-vous à notre newsletter et soyez informés de nos prochains articles.
      Vous allez l’adorer. Si ce n’est pas le cas vous pouvez vous désinscrire en 1 clic.

      Catégories : Marketing

      0 commentaire

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *