booster image

Conseils pour booster votre marque employeur

L’ère du 2.0 oblige les startups et même mes entreprises connues d’entretenir leur image de marque employeur et de le booster. C’est capital pour rester encore dans la course !

Soigner ses offres d’emplois

L’écriture d’offre de travail se fait aujourd’hui à la va-vite dans de nombreuses d’entreprises sachant que les chômeurs se font en masse et que quoi qu’il en soit, ils recevront des candidatures. En effet, les chômeurs sont très nombreux, et tous liront votre annonce et apporteront leur jugement à la crédibilité et au sérieux de l’entreprise. Mettez en exergues les points forts de votre société, ce qu’il a de plus que les autres, ses valeurs, le chiffre d’affaires, le nombre de salariés, etc. Comme l’a dit Jacques Froissant : « … Essayez plutôt d’attirer son attention en lui donnant cinq bonnes raisons de vous rejoindre et les avantages auxquels il peut prétendre en travaillant chez vous. »

Jouer la carte de la transparence

Aujourd’hui, on préfère vivre dans la réalité. C’est la raison pour laquelle les téléréalités ont plus de succès que les feuilletons. Répondez à la curiosité. Faites paraître l’atmosphère agréable et l’ambiance fun qui fait vivre votre entreprise. Ça peut être des photos ou des vidéos des coulisses de votre startup à mettre sur votre site ou vos annonces de recrutement. Il faut toutefois faire attention d’afficher la réalité et seulement de vraies informations au risque de créer un bad buzz. C’est très néfaste à la marque employeur.

Un excellent travail réalisé dans un beau cadre

Le confort est aujourd’hui au centre de la préoccupation de tous. C’est valable même dans le milieu professionnel. Votre marque employeur appréciera que les espaces de travail soient spacieux, que les tenues correctes ne soient pas tous les jours obligatoires, que la cafétéria soit accessible à tout le personnel sans exception. Adoptez un climat social plus souple tout en gardant le sérieux de votre entreprise avec de bons résultats.

Bien se séparer de son employé

Cette dernière conversation restera le dernier souvenir qu’un employé licencié aura de son entreprise. Une entreprise pour laquelle il s’est réveillé à l’aube tous les jours et n’est rentré que tard le soir durant des années. On peut le comprendre, un employé licencié est souvent mécontent. Et ça, ça peut compromettre la réputation de marque employeur auprès de ses connaissances et les entreprises concurrentes où il ira postuler par la suite. Il est donc recommandé de se séparer en bon terme avec son employé, lui accorder ses droits et le maintien de ses privilèges dans la mesure du possible.

Laisser un commentaire