Accueil > Expertise Digitale > 5 erreurs à éviter quand on mesure l’impact de sa stratégie de contenu
5 erreurs à éviter quand on mesure l’impact de sa stratégie de contenu

5 erreurs à éviter quand on mesure l’impact de sa stratégie de contenu

5 erreurs à éviter quand on mesure l’impact de sa stratégie de contenu

Pour affiner les performances de sa stratégie de contenu et considérer son réel retour sur investissement, il est indispensable de pouvoir mesurer efficacement son impact. Comment procéder ? Quels indicateurs de performance (KPI) privilégier ? Voici 5 erreurs à éviter !

1.   L’absence de contexte

Pour mesurer efficacement l’impact d’une stratégie de contenu, il est indispensable de contextualiser la stratégie de contenu, au départ par rapport à son audience potentielle.

Par ailleurs, l’analyse du comportement des internautes sur le web dans ce secteur se révèle être une donnée essentielle. Les mots-clés stratégiques sont-ils régulièrement recherchés dans Google ? A quelle fréquence mensuelle ? Des outils tels que la planification Google Awords ou Google Trends permettent de collecter ces données.

 

Enfin, l’impact de la stratégie de contenu doit être observé au regard des objectifs de départ (notoriété/acquisition, conversion et/ou fidélisation) ainsi que des résultats attendus. Idéalement, les objectifs doivent avoir été définis de manière spécifique, mesurable, atteignable (au regard des ressources disponibles), réaliste (cfr. Audience potentielle) et dans le temps.

2. Confondre audience potentielle et trafic

L’« audience » représente l’ensemble des internautes faisant partie d’un trafic récurrent, par exemple les prospects et clients abonnés à la newsletter, qui reçoivent régulièrement du contenu de votre part. Le « trafic » est un concept plus éphémère et immédiat. Un article de blog peut toucher un grand nombre de lecteurs mais son impact est insignifiant dans une stratégie de contenu globale.

3. Zapper la mesure de la viralité

La viralité des contenus va mesurer la diffusion, la recommandation de vos contenus par ceux qui les consomment. Il s’agit alors de comptabiliser le nombre de fois où vos contenus sont repartagés sur les réseaux sociaux.

shutterstock_378595159

Pour mesurer la viralité des contenus, il existe pléthore d’outils. Certains dispositifs de partage sur les sites web ou les blogs génèrent automatiquement et visuellement ces statistiques.

On peut également procéder manuellement pour mesurer l’engagement de votre audience en comptabilisant les “likes”, commentaires et repartages sur les plateformes sociales où sont diffusés vos contenus.

4. Mettre de côté l’off line

Le but ultime d’une stratégie de contenu étant de convertir la cible en contacts commerciaux (=leads), chaque forme de prise de contact, qu’elle soit on line ou off line, apporte une information précieuse à l’analyse de l’impact d’une stratégie de contenu. :

  • Formulaires de contact envoyés,
  • Appels téléphoniques,
  • Demande de devis,
  • Demande d’information complémentaires, …,

shutterstock_289883285

A chaque stade du cycle d’achat, la démarche d’un prospect vers votre marque enregistre un résultat positif à vos efforts en termes de production de contenu, même s’il n’est pas toujours possible de déterminer quelles actions ont réellement amené le lead à vous contacter.

5. Négliger l’impact qualitatif

On a souvent tendance à mesurer l’impact d’une stratégie avec des indicateurs quantitatifs. Pourtant, le taux d’interaction, les commentaires ou réactions indiquent avec autant si pas plus d’importance si votre stratégie de contenu tient la route ou si elle nécessite d’éventuels aménagements.

Toute manifestation de votre audience vous informe sur l’intérêt qu’elle vous porte ou qu’elle porte aux contenus que vous lui adressez. Pour savoir si votre stratégie de contenu apporte une réelle plus-value (information, divertissement) à votre cible, plusieurs moyens sont à considérer :

  • Le plus classique : le questionnaire ;
  • Le plus coûteux : le Social Media Listening pour rester à l’écoute de votre public sur les réseaux sociaux ;
  • Le plus quantifiable: le taux de rebond et temps passé sur l’article et les pages visitées (Google Analytics).

Quelle est votre expérience en la matière ? Quel(s) indicateur(s)-clé privilégiez-vous pour mesurer l’impact de votre stratégie de contenu ?

sources: neoptimal ; salesforce

Auteure: Céline Hauwel; SEO Copywriter; www.celitude.be

À propos de Céline Hauwel

Hello! Je suis Céline Hauwel, SEO copywriter! Economiste de formation, titulaire d'un master en sciences de gestion, je suis aujourd'hui spécialisée dans la communication web. A travers Celitude.be, j'offre une expertise en marketing de contenu aux entreprises qui souhaitent exploiter le web pour se faire connaître, convaincre et fidéliser. Je les accompagne dès le début de leur projet web, notamment par la rédaction d'un cahier de charges précis qui délimite leurs souhaits et leurs besoins en matière de visibilité web. En savoir plus? www.celitude.be